Le maillage des lectures

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Littérature française

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 2 mai 2017

2006 - Saint-Simon, Mémoires I (extraits)

Saint-simonAcheté, lu peu de temps après.

Les éditions pour enfants proposent couramment des romans de la grande littérature dans une version abrégée et c’est dans une telle édition que je lus David Copperfield de Charles Dickens. Je n’ai pas de souvenir de cette lecture, mais bien de ma déception quand je découvris que le livre ne me l’avait pas proposé dans son intégralité. Et quand, au moment de commencer le cahier des lectures, je notai les quelques classiques que je me souvenais avoir déjà lu, je ne me permis pas d’inscrire le roman de Dickens : un roman non lu dans sa version intégrale n’était pas lu !

Lire la suite...

mardi 3 janvier 2017

2010 - Annie Ernaux, Les années

Les_anneesEmprunté à la bibliothèque, lu aussitôt.

Je gardais un souvenir médiocre de La femme gelée, unique roman d'Annie Ernaux que j'avais lu en 1998 quand je m'étais mise à lire de la littérature française contemporaine. Une émission de Finkielkrault (Répliques du 12 avril 2008) consacrée, en compagnie de l'écrivain, aux Années suscita pour ce roman une curiosité que je satisfis deux ans plus tard, quand mes préoccupations littéraires du moment, l'écriture d'un roman sur l'histoire d'un parti politique, me la rappelèrent.

Lire la suite...

mercredi 12 octobre 2016

2014 - Aurélie Filippetti, Les derniers jours de la classe ouvrière

Classe_ouvrière

Emprunté à une amie, lu aussitôt.

L'occasion fait le lecteur : en vacances chez des amis, vous regardez la bibliothèque, et apercevez un livre qui suscite votre curiosité. Vous en avez entendu parler, vous en avez lu des critiques élogieuses ou assassines. Pour peu que vous ayez négligé d'emporter un livre ou que celui que vous avez vous ennuie, et que le livre de vos amis soit assez court pour être lu pendant le temps de ce séjour, vous demandez si vous pouvez le prendre. L'hôte vous l'accorde bien volontiers, et approuve en ajoutant : "Tu verras, c'est intéressant." Alerte !

Lire la suite...

dimanche 7 août 2016

2016 - Delphine de Vigan, D'après une histoire vraie

ViganEmprunté à la bibliothèque, lu aussitôt.

Eté 2016, je suis retournée chez mes parents en Bretagne. Un congé parental me permet de faire ce que je ne pouvais plus faire depuis des années, m'éloigner de Paris pendant deux mois, et vivre les grandes vacances de la jeunesse. Notre société calée sur le rythme scolaire* tend à confondre les deux termes d'été et de vacances, si bien que nos congés payés n'excédant généralement pas trois semaines en cette saison, l'été s'écourte... Malgré tout, la saison chaude évoque un temps long, plus libre des contraintes sociales. Un temps idéal pour lire... un livre d'été ? 

Lire la suite...

jeudi 2 juin 2016

2000 - Renaud Camus, Répertoire des délicatesses du français contemporain

delicatesses

Acheté, lu aussitôt.

J'entendis parler de cet ouvrage au moment de son édition en écoutant l'émission Répliques où Alain Finkielkrault avait invité Renaud Camus à parler de la langue française. J'eus tout de suite envie de le lire et achetai donc le Répertoire des délicatesses du français contemporain. 

Lire la suite...

jeudi 12 mai 2016

2004 - Pierre Guyotat, Eden, Eden, Eden

EdenEmprunté à la bibliothèque, lu partiellement.

Cette lecture ne fut pas notée dans le cahier car je ne lus qu'une cinquantaine de pages du récit. Je considérais, en effet, que je ne pouvais compter comme lu qu'un livre dont j'avais tourné toutes les pages ; et longtemps je m'obligeai à terminer tout livre commencé, même s'il ne me plaisait pas. Je me sens maintenant plus libre d'abandonner une lecture si je constate que l'œuvre est mauvaise, que je n'accroche pas du tout à l'œuvre, ou que j'en suis vite rassasiée comme ce fut le cas pour Eden, Eden, Eden.

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2016

2015 - Marie Darrieussecq, Le bébé

Le_bébé

Emprunté à la bibliothèque, lu aussitôt.

Je clos la série de billets sur le thème de l'accouchement, promis, avec le récit de Marie Darrieussecq, Le bébé, qu'elle écrivit suite à la naissance de son premier enfant et que je lus avant d'accoucher. J'écris ce billet également avant, mais comme il sera publié après, je serai sans doute tentée d'écrire un paragraphe en plus à partir de mon nouvel état de mère.

Lire la suite...

jeudi 10 mars 2016

2015 - Eliette Abécassis, Un heureux événement

Heureux_evenementAcheté, lu immédiatement et vite.

Un livre est lu après un autre livre, et pour un roman il peut être mortel d'être lu, dans la vie d'un lecteur, après une merveille comme Anna Karénine. C'est ce qui arriva récemment à Un heureux événement, le roman à la fois "personnel et subversif brisant les tabous de la maternité" (selon la 4ème de couverture) d'Eliette Abécassis. Après avoir voulu relire le roman de Tolstoï en raison du souvenir d'un récit d'accouchement, je continuai avec Un heureux événement, titre que je croisai plusieurs fois en allant sur des blogs et des forums sur la maternité, et qui, on l'aura compris, traite de la naissance d'un enfant et du bouleversement qu'il entraîne dans la vie d'une femme. Cela dit, même lu après un Marc Lévy, ce livre ne pouvait être sauvé. Pourtant, je faisais partie de son "cœur de cible" marketing, puisque j'étais à quelques jours du terme d'une première grossesse ; j'étais une lectrice idéale. Problème : j'aime la littérature.

Lire la suite...

mardi 24 novembre 2015

2015 - Arnaud Le Guern, Adieu aux espadrilles

Espadrilles

Pas lu.

Un article récent du Figaro Littéraire m'a donné envie de tester ce qu'écrit Pierre Bayard sur notre aptitude à parler des livres que l'on n'a pas lus. Voici donc un billet sur ma non-lecture d'un roman contemporain...

Lire la suite...

mardi 8 septembre 2015

1989 - Honoré de Balzac, Le père Goriot

pere_Goriot Emprunté à ma sœur ?

Dans mon souvenir, le premier Balzac aimé, après l'échec de la lecture d'Eugénie Grandet, était Le père Goriot. Je constate, grâce au cahier des lectures, que j'avais lu au début de 1988 La cousine Bette que je me souviens avoir apprécié même si je suis incapable aujourd'hui d'en dire quelques mots autres qu'une "vieille fille pauvre délaissée par sa riche famille" ; je constate aussi que je lus peu après La femme de trente ans qui m'ennuya encore plus qu'Eugénie Grandet, raison pour laquelle je les confondis peut-être dans ma mémoire et que le roman suivant, Le père Goriot, apparaît a posteriori comme le premier Balzac aimé.

Lire la suite...

samedi 8 août 2015

2007 - Robert Merle, La mort est mon métier

mort_metierEmprunté à la bibliothèque, lu aussitôt.

Les billets sur Sa Majesté des Mouches de William Golding et Le choix de Sophie de William Styron m’ont évoqué deux lectures relativement récentes de romans de Robert Merle, écrivain que je ne connaissais pas avant de lire La mort est mon métier au début de l’année 2007.

Lire la suite...

lundi 8 juin 2015

2015 - Henry de Montherlant, Fils de personne

Montherlant_theatre

Emprunté à la bibliothèque, lu aussitôt.

Comme j'ai une passion pour Soljénitsyne, un de mes oncles avait une passion pour Montherlant. C'est par lui qu'à l'adolescence j'entendis parler de l'écrivain, ce qui m'avait fait lire Les jeunes filles en 1989, et La Reine morte en 1990. Pour dire à quel point ces lectures m'avaient peu marquée, j'avais oublié jusqu'au souvenir d'avoir déjà lu La Reine morte lorsque je l'ai relue récemment, et aucun souvenir ne revint à cette pourtant seconde lecture.

Lire la suite...

jeudi 9 avril 2015

2013 - Pierre Mari, Résolution

Résolution

Acheté sur internet, lu aussitôt.

Pierre Mari est le premier et à ce jour le seul écrivain que je rencontrai par internet. C’était au tout début de l’année 2013, je découvris ses articles de critique littéraire sur un blog que je visitais de temps en temps, celui du Stalker.

Lire la suite...

dimanche 29 mars 2015

2000 - Guy Debord, La société du spectacle

societe_spectacle Acheté, lu aussitôt.

Les maisons d’édition publient souvent les œuvres complètes d’un écrivain. Je ne sais si beaucoup de lecteurs en achètent dans leur intégralité et s’ils lisent un auteur ainsi, de manière systématique. Pour ma part, je n’aime pas que tous les ouvrages d’un écrivain se présentent de manière uniforme dans la bibliothèque, comme si je les avais collectionnés.

Lire la suite...

samedi 7 mars 2015

1989 - Arthur Rimbaud, Oeuvres complètes

RimbaudAcheté, lu aussitôt.

Dans un billet précédent sur A la recherche du temps perdu, j’ai évoqué le cas des œuvres qui se présentaient en plusieurs tomes ; voyons maintenant le cas d’un seul livre contenant plusieurs œuvres, voire les œuvres complètes d’un écrivain comme ici Rimbaud, et l'influence que cela eut sur ma lecture.

Lire la suite...

vendredi 20 février 2015

2015 - Michel Houellebecq, Soumission

SoumissionOffert, lu aussitôt.

La lecture récente de Soumission me donne envie de rassembler mes impressions générales sur l'œuvre de Houellebecq.  Conformément à la loi qui gouverne Le maillage des lectures, il ne s'agira pas d'une critique du roman, et encore moins une entrée dans la discussion autour de lui, mais bien de mailler cette lecture aux précédentes de cet écrivain ou d'autres, et aux souvenirs que je m'en forge.

Lire la suite...

vendredi 6 février 2015

1989-1997 - Marcel Proust, A la recherche du temps perdu

Recherche

Emprunté deux volumes à ma sœur, acheté les sept autres au fur et à mesure de ma lecture. Lu sur plusieurs années, entre 1989 et 1997.

Je voudrais écrire un billet préliminaire sur les conditions de ma lecture d'A la recherche du temps perdu, raison pour laquelle j’ai choisi pour l’illustrer cette édition Quarto de chez Gallimard qui comprend l’œuvre complète.

Lire la suite...

vendredi 23 janvier 2015

1983 - Comtesse de Ségur, Les vacances

les_vacances

Acheté ou offert, lu aussitôt.

Les vacances : le titre d'un des nombreux romans de la comtesse de Ségur pourrait être le titre de ses œuvres complètes.  Lectures de vacances, personnages eux-mêmes en vacances, les romans de la comtesse nous parlent d'une vie oisive, de liberté, d'abondance de temps.

Lire la suite...

lundi 27 octobre 2014

1993 - Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires

Trois_mousquetairesAcheté, lu aussitôt

C'est en haut du boulevard Saint-Michel qu'un dimanche après-midi, je tombai en arrêt devant l'étal qu'un libraire avait installé sur  le trottoir : mon œil avait été attiré par un gros livre à couverture rouge qui rassemblait les deux plus célèbres romans d'Alexandre Dumas, la trilogie des Trois mousquetairesVingt ans après, Le vicomte de Bragelonne, et Le comte de Monte-Cristo.

Lire la suite...

mercredi 28 mai 2014

1988 - Guy de Maupassant, Une partie de campagne

Partie de campagne Acheté, lu aussitôt 

J’avais lu un premier Maupassant l’année précédente, son roman Bel-Ami. Puis, en cours de français de troisième, nous avions lu Boule de Suif. Le professeur de français avait dû nous conseiller de lire d’autres nouvelles de Maupassant et j’avais acheté en conséquence le recueil de La Maison Tellier.

Lire la suite...

- page 1 de 2