BagatellesAcheté, lu aussitôt, et revendu.

Je n'aime pas qu'on m'offre des livres ou qu'on tente de me convaincre qu'il faut absolument lire tel ouvrage ; à l'inverse, il suffit qu'on m'en déconseille un avec des arguments moraux ou politiques pour que ma curiosité soit éveillée et que j'y aille voir de plus près. L'avertissement peut venir d'un inconnu dans une librairie qui, me voyant feuilleter un roman de Pierre Guyotat, Tombeau pour 500 000 soldats, m'objurgua de ne surtout pas le lire, ou d'intellectuels dans les médias prévenant contre les écrivains peuplant l'Enfer contemporain : les proto-nazis (Spengler), les fascistes (Julius Evola), les antisémites (Céline). Ajoutons les pédophiles (Matzneff) et le tableau sera complet.